Un peu plus sur moi

photo d'identite

J'ai fait partie de beaucoup d'aventures collectives, cela me nourrit et donne un sens à ma vie. Je le fais encore. J'ai une formation double  à la fois d'ingénieure et de comédienne, et je m'aperçois aujourd'hui que ce qui relie ces deux mondes qui peuvent paraître opposé, c'est le travail collectif avec les autres.

Au niveau de la formation de base, j'ai depuis mon lycée suivi deux parcours qui peuvent paraître opposés :

– des études scientifiques qui m'ont menées à des écoles d'ingénieurs où j'ai appris à fabriquer de l'eau potable puis la santé environnementale (protéger la santé des personnes vis-à-vis des polluants de l'environnement) qui est mon métier d'aujourd'hui.

– et une formation de comédienne où j'ai pratiqué beaucoup de formes de théâtre différentes du théâtre classique, du théâtre de rue, du conte lorsque j'habitais à Rennes, le théâtre de l'opprimé d'Augusto Boal.

 

Aujourd'hui, je vois que d'avoir fait partie de ces univers différents m'a permis d'avoir du recul par rapport à chacun de ces modes de fonctionnement collectif / d'équipe et de pouvoir n'en garder que le meilleur de chaque, sans s'enfermer dans l'un ou l'autre et aussi d'avoir la capacité de comprendre ou d'entrer en relation avec les personnes qui font partie de l'un ou de l'autre.

Et en même temps, cette question me poursuit : comment dans un groupe qui partage tant de valeurs en arrive-t-on parfois à de telles tensions ? Au point que des personnes quittent le collectif sans revenir, que le collectif s'effondre. Et que faire pour prévenir cela, réparer, transformer les tensions.

J'ai aussi pendant ces années beaucoup voyager pour apporter mes connaissances d'ingénieurs sanitaires auprès d'autre pays, mais aussi dans le cadre d'ONG de solidarité internationale comme Ingénieurs Sans Frontière puis Peuples Solidaires. J'ai fait partie notamment de la commission " pour une économie au service de l'homme" qui a pris plusieurs noms. Ces voyages à la rencontre d'autres cultures du monde (en Inde avec Ekta Parishad, à Hong Kong auprès de partenaires qui soutiennent les ouvrières chinoises, en Amérique du Sud au Mexique auprès des travailleurs des maquiladoras). J'ai  aussi représenté Peuples Solidaires au conseil d'administration de Max Havelaar France, sur le commerce équitable.

 

Tous ces voyages et ces rencontres de personnes extraordinaires à l'autre bout de la planète au service droits humains (et des peuples comme le rajoute avec justesse les organisations d'Afrique de l'Ouest engagées sur les droits) ont transformé ma vision du monde, m'ont fait prendre conscience de nos responsabilités des pays riches vis-à-vis de ces autres peuples et cultures, ont forgé par ma conscience actuelle à transformer mon mode de vie.

 

Aujourd'hui, je suis rentrée ici en France et  je continue d'explorer tout ce qui peut nous aider, nous accompagner, à mieux vivre ensemble sur cette planète et avec nous-même. Je souhaite mettre aujourd'hui mon énergie au service des projets d'organisations qui portent ces changements pour les accompagner à dépasser, à transformer, les tensions humaines qu'elles peuvent rencontrer. J'anime une fois par mois un groupe de pratique de communication non violente où l'on pratique l'écoute, l'empathie, afin que chacun dans un cadre bienveillant puisse reprendre du pouvoir sur sa vie.

Je me suis en chemin, en recherche et en même temps j'ai envie de partager, de transmettre toutes les pratiques que j’ai croisées sur ma route. Je me suis formée à la communication non violente, à la sociocratie, à la médiation, l'intelligence collective et à d'autres pratiques encore. Je suis maintenant en cours de changement vers un nouveau métier que j'apprends petit à petit pour transmettre mes découvertes et les partager pour aller vers le monde que l'on souhaite.

Je suis maintenant une facilitatrice de coopération en devenir. Je souhaite accompagner des organisations (de travail ou associatives) pour leur apporter ces outils qui favorisent la coopération pour pouvoir mettre toutes nos énergies vers nos projets communs.

Christel Rougy, facilitatrice de coopération